La rédaction web pour le référencement naturel

La rédaction web : participer à la stratégie de référencement de votre site

C’est un article qui s’adresse à une petite partie, seulement, des internautes mais qui n’en est pas moins importante. Certains clients me disent régulièrement qu’ils désirent participer, à leur échelle à la stratégie de visibilité dans les résultats organiques de Google. Je leurs réponds quasiment toujours : Ecrivez !

La rédaction web : une source de référencement naturel sans limite

Bien sûr, au moment de l’optimisation interne du site, la technique ne va pas sans l’écriture. Ceci dit, dans la durée, tous les points techniques viennent à être résolus. Reste que le contenu éditorial ne peut que s’améliorer, toujours, sans limite. C’est là où toute personne dotée d’une bonne grammaire et d’envie d’écrire pourra aider. La logique de fond est simple :
Plus vous écrivez, mieux vous vous porterez !

Des bonnes pratiques de rédaction web, en vrac :

1- Cultivez-vous sur votre domaine d’activité : Vous aurez des idées à la pelle

J’entends d’ici vos grommèlements effarouchés : “Hé, je connais mon métier !”. Je sais les mecs. Mais la page blanche vient parfois nous frapper, ou parfois on tourne en rond, ou on a juste la flemme d’écrire. Aller voir les sites des confrères, les blogs influants, les forums, le service après vente en pleine saison, les gens à la machine à café, mamie au Bingo du dimanche ou décortiquer un magazine… Tout cela nous permet de nous aérer et renouveler notre capital rédactionnel. Faire le plein d’informations, de nouveautés ou de sujets récurrents encore non abordés vous donnera des idées. Vous n’aurez plus qu’à en dresser la liste pour avoir des idées prêtes à se concrétiser.

2 – Définissez les articles à fort potentiel et déterminez vos mots-clés

Ce sont deux idées distinctes mais directement liées : Par articles à fort potentiel, j’entends ceux qui attireront des visiteurs de par leur sujet et répondront à une demande particulière; par mots-clés, j’entends ces expressions que cherchent les internautes pour accéder à l’article à fort potentiel. Récursivité, quand tu nous tiens !

Exemple : Vous vendez des chaussures et vous constatez que vos clients cherchent à entretenir le cuir des chaussures achetées. Si votre public est du style fauché ou écolo (l’un n’appelle pas forcément l’autre) proposez leur un article du type “Entretenir ses chaussures en cuirs avec les produits du quotidien”, “le cuir des chaussures : 6 solutions miracle et naturelles pour l’entetien”, “Nourir le cuir de vos chaussures avec de la peau de banane”. Si vos clients sont du style Louboutin, vendez-leur une nouvelle paire en prétextant que l’entretien c’est galère. Ce sera plus rentable.

Explorez les mots-clés à fort taux de recherche et facilement accessibles dans la thématique que vous avez choisie et lancez-vous !

3 – Réfléchissez à un plan et entamez votre rédaction web :

En amont, pensez à ce qui sera important dans votre article. Mettez-le tout en haut : dans le titre principal et le premier paragraphe. Si il a besoin d’explications (c’est presque toujours le cas), mettez un sous-titre tout aussi éloquent que le titre et développez dans le paragraphe qui suit. Les autres sous-titres et paragraphes exploreront les éléments annexes. Exemple pour le cuir de vos chaussures :

h1 : Nourrir le cuir de vos chaussures avec de la peau de banane
p : Nettoyez soigneusement vos chaussures pour préparer le soin. Mangez une banane et gardez la peau. Procédez comme suit :

h2 : Frottez la banane en petits cercles sur le cuir propre de la chaussure
p : délicatement et en élargissant progressivement les cercles, frottez la banane sur le cuir, … Enlevez les résidus et lustrez avec un chiffon doux.

h2 : A faire tous les mois pour un cuir étincelant :
p : la banane contient des vitamines et de l’amidon qui nourissent le cuir en profondeur. Pas la peine de le faire tous les jours, un entretien mensuel suffit à un cuir brillant …

h2 : Pour aller plus loin : le soin du cuir avec des produits ménagers :
Il vous reste des chutes de pomme de terre, … ?

Bref, t’as compris : du plus important au moins important, c’est le concept de la pyramide inversée. L’idée est d’avoir la structure, claire et organisée de l’article. La plume viendra alors plus facilement qu’en écrivant à la volée. C’est aussi une excellente manière de respecter la règle suivante :

4 – Un paragraphe = une idée, trois phrases par paragraphe.

C’est une bonne pratique en rédaction web : Il faut absolument synthétiser, réduire les idées au maximum pour qu’elles soient efficaces et faciles à assimiler. Un texte n’est pas excellent quand il n’y a plus rien à ajouter. Il l’est quand il n’y a plus rien à enlever.

Cela vaut particulièrement pour la rédaction web, car la vitesse de lecture est réduite de 25% et nos amis lecteurs on la farouche habitude de quitter la page si ils n’ont pas trouvé l’information en survolant l’article en à peine 2 secondes.

5 – Ne vous écartez pas du sujet pour garder une rédaction web efficace :

Les articles de fond qui s’étalent sur 2000 mots, c’est très bien. Mais tous ne méritent pas ce format là. 300 mots, c’est déjà une bonne base et ça permet de donner un article déjà consistant. Surtout lorsque l’on compte les liens d’info supplémentaire, les illustrations et autres éléments périphériques dans la page.

Il faut garder en tête que l’on vient chercher une seule information, pas les 150 autres qui gravitent autour du sujet. Si vous voulez absolument tout aborder, faites un sommaire et concevez un dossier de 150 articles (en terme de référencement naturel, ça, ça défonce)

6 – Relisez-vous et faites relire avant de publier sur le blog :

C’est une étape souvent mésestimée mais ôh combien importante. Relire à tête reposée permet de sortir de la vision silot et se mettre plus facilement à la place de l’utilisateur. On s’aperçoit, parfois à cette étape, que l’on s’est sérieusement planté et que tout est à recommencer. Cependant, si vous avez bien respecté les conseils précédents, cela reste assez rare.

Si vous êtes indépendant comme moi, faites un exercice simple : Lisez le texte à voix haute. Les lourdeurs syntaxiques vont vous sauter aux oreilles et à la respiration. Ensuite, soyez réactifs aux commentaires des visiteurs et corrigez en allant pour que les suivants soient le plus satisfaits possibles.

Et voilà pour ces quelques conseils Si les choses sont floues, je vous invite à me contacter pour en discuter. Vous pouvez aussi vous lancer dans un projet d’article. Vous verrez en allant que ce n’est finalement pas si compliqué : c’est en pratiquant que l’on développe les bons réflexes. Et si vous êtes un de mes clients, envoyez moi votre production par mail, je vous ferais un retour dessus avec plaisir, bonne rédaction web à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *