L’index mobile first et le référencement naturel :

Google fait à nouveau son papayou et tente des trucs : notamment l’index Mobile First. Il s’agit là de juger de la qualité des sites sur leur version mobile, et non plus ordinateur de bureau comme c’est le cas aujourd’hui.

Référencement naturel mobile et desktop : quels périphériques ?

Éclairons tout de suite, concrètement ce qu’est la version mobile et la version desktop : Le mobile c’est le smartphone (iphone, samsung galaxy, nokia lumia et tous ces machins là). Tout autre périphérique est considéré comme desktop. Cela comprend naturellement les ordinateurs de bureau, ordinateurs portables et les tablettes ! Concernant les phablettes ? on s’en moque tellement qu’on leur a même pas cherché un vrai nom.

Distinction index mobile et desktop dans le positionnement des sites sur les moteurs de recherche

L’intérêt de prendre le mobile comme référence :

Google fait le choix de l’avenir en prenant la version mobile comme modèle d’indexation. Il est effectivement prédit que la recherche sur mobile et vocale est « l’avenir du search ». Il me semble que le nombre de recherches mobile a même dépassé celui du desktop, mais je n’en suis pas sur. BREF. Puisque tout le monde utilisera le mobile, Google juge pertinent de prendre les devants et de se passer sur l’expérience utilisateur des mobinautes plutot que des gens sur ordinateur de bureau.

Différences en référencement mobile et référencement desktop :

En fait, c’est pas une différence trop trop dingue non plus. Il y a surtout un truc important à noter, c’est que Google doit bien percevoir qu’une seule et même page est disponible en mobile et en desktop. Dans le cas d’un site en responsive design (1 seul et même code source pour les 2 versions), c’est acquis. En revanche, si votre site détecte le périphérique pour balancer une page différentes en mobile ou desktop, il faut le préciser à Google via la balise canonique.

Quoi qu’il en soit, il faudra aussi noter que Google voudra délivrer un max d’informations, même sur mobile. Je dis ça parce qu’on a tous tendance à alléger les pages en version mobile pour ne pas trop charger. Donc là, on va devoir faire attention et laisser tout de même des pages mobile les plus complètes possible.

Pour quand est-ce qu’on va avoir l’index mobile first ?

Demain ! Nan, ça va, j’rigole. A vrai dire, on a lancé la machine il y a déjà quelques temps lorsque les critères de classement ont commencé à prendre en compte la vitesse de chargement, l’ergonomie, tout ça, tout ça. Mais officiellement, Google est entrain de tester (oui, là, directement, en octobre 2017). On devrait donc se taper une grosse mise à jour et des suivi de positionnement bien fluctueux d’ici quelques mois. Mais avec Google, finalement, on en sait jamais vraiment beaucoup.

 

T’as rien compris à cet article ? Alors t’auras certainement besoin de mes prestations de freelance SEO 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *